L’office

Ressources Humaines
Ressources humaines et gestion des compétences à l’ONA

L’Office National de l’Assainissement compte actuellement 7500 employés répartis sur 42 wilayate et 700 communes. Depuis 2008, l’Office a fait l’objet d’une réorganisation avec la mise en place de 3 niveaux de gestion :

  • Central : Direction Générale
  • Régional : 12 zones et 2 directions d’assainissement.
  • Local : 42 unités correspondant à 42 wilayates

 La politique Ressources Humaines de l’ONA

 Durant ses 10 années d’existence, l’ONA a été et continue d’être un important pourvoyeur d’emplois en offrant des débouchés de carrière pour les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur et professionnel (hydraulique, électromécanique, Génie civil, biologie..). De part la nature même de son activité, l’ONA offre aussi l’opportunité aux jeunes non-diplômés ou peu qualifiés d’acquérir une qualification et un emploi stable dans les métiers de l’assainissement. Pour atteindre les objectifs stratégiques fixés par la Direction Générale, l’ONA s’est dotée d’une politique des ressources humaines visant à :

Acquérir les compétences nécessaires pour gérer efficacement le parc national des infrastructures et installations d’assainissement ainsi que les projets de développement .

Retenir et motiver les compétences à travers :

  • La promotion interne qui est l’outil fondamental de pourvoi aux postes de responsabilité.
  • La promotion des jeunes aux postes de responsabilité (Développement des carrières).
  • La stabilité de l’emploi (prés de 70% de l’effectif de l’ONA disposent de contrats de travail à durée indéterminée). 

Assurer l’insertion de l’élément féminin, en particulier dans les filières de laboratoire, de gestion des stations d’épuration des eaux usées et d’encadrement (11% de l’effectif).

Préserver la qualité du climat social à travers :

  • La participation des travailleurs (Mise en place du Comité de participation chargé d’exprimer des avis sur les actes de gestion de l’entreprise).
  • Les négociations collectives : l’élaboration de la convention collective de travail et des accords collectifs avec le syndicat d’entreprise en vue de définir les conditions d’emploi et de travail (Normes de travail, salaires et indemnités, période d’essai, absences, exercice du droit de grève,…).
  • La prévention des conflits de travail par la mise en place d’un dispositif de règlement interne de ces conflits.

La santé du travailleur est au cœur des préoccupations de la direction générale de l’ONA qui a instauré des règles strictes en la matière en vue de se conformer à la réglementation d’une part et d’assurer l’efficacité au travail tout en préservant la vie et la santé de son capital humain

  • Visite médicale à l’embauche systématique.
  • Visites médicales périodiques.
  • Campagnes de vaccination systématiques.
  •  Port des équipements de protection individuelle obligatoire et systématique pour les agents d’exploitation (tenue, chaussures de sécurité…etc).
  •  Port des équipements de protection collective obligatoire (signalisation de chantier, détecteurs de gaz…etc).
  • Mise à disposition de douches et vestiaires dans les centres d’assainissement.
  •  Formation permanente et continue sur la prévention des risques d’accidents.
  • Formations de secourisme.-Cette politique a donné ses fruits et a permis de réduire considérablement le nombre d’accidents de travail.