Développement durable

REUE

La réutilisation des eaux usées épurées « REUE » est une action volontaire et planifiée qui vise la production de quantités complémentaires en eau pour différents usages.

Aujourd’hui la stratégie nationale du développement durable en Algérie se matérialise particulièrement à travers un plan stratégique qui réunit trois dimensions à savoir : Sociale, Economique et Environnementale.

Utilisations 

Les principales utilisations des eaux usées épurées sont :

Utilisations agricoles : –irrigation- la plus répondue, permettant d’exploiter la matière fertilisante contenue dans ces eaux réalisant ainsi une économie d’engrais ;

Utilisations Municipales : arrosage des espaces verts, lavage des rues, alimentation de plans d’eau, lutte contre les incendies, l’arrosage des terrains de golf, des chantiers de travaux publics, arrosage pour compactage des couches de base des routes et autoroutes.

Utilisations industrielles : refroidissement ; 

Amélioration des ressources : recharge des nappes pour la lutte contre les rabattements des nappes et la protection contre l’intrusion des biseaux salés en bord de mer.

Potentiel actuel 

Sur les 130 stations d’épuration exploitées par l’ONA à travers les 44 wilayas, 17 sont concernées par la réutilisation des eaux usées épurées en agriculture.

 Le volume réutilisé à fin aout 2016 est estimé à 14,6 Millions de m3, pour ces 17 STEP concernées par la REUE ; afin d’irriguer plus de 11 076 ha de superficies agricoles, il s’agit de :

· Kouinine (El Oued) et Ouargla,

· Guelma, Souk Ahras

· Tlemcen, mascara et les lagunes de : Ghriss, Bouhanifia, Hacine, Oued Taria, Froha, Khalouia, Tizi et Mohamadia,

· Boumerdes. 

 Cadre réglementaire en Algérie

  • La loi n°05-12 du 04 Août 2005, relative à l’eau, a institué la concession de l’utilisation des eaux usées épurées à des fins d’irrigation (JO n°60-année 2005)
  •  Le décret n°07-149 du 20 mai 2007 fixe les modalités de concession de l’utilisation des eaux usées épurées à des fins d’irrigation ainsi que le cahier des charges-type y afférent.
  • Les arrêtés interministériels du 02 janvier 2012 qui prennent en application les dispositions de l’article 2 du décret exécutif n°07-149, publiés en Janvier 2012 par le ministère des ressources en eau. (JO n°41) Ces arrêtés fixent :
  • Les spécifications des eaux usées épurées utilisées à des fins d’irrigation et notamment en ce qui concerne les paramètres microbiologiques et les paramètres physico-chimiques
  • La liste des cultures pouvant être irriguées avec des eaux usées épurées.
  • La norme Algérienne N°17683 « Réutilisation des eaux usées épurées à des fins agricoles, municipales et industrielles - Spécifications physico-chimiques et biologiques » est disponible au niveau de l’Institut Algérien de Normalisation IANOR ;
  • La REUE sollicite une coordination étroite entre les différentes structures impliquées dans les opérations de réutilisation à tous les niveaux.